BM Manutention géré par des femmes actualité bm manutention roue roulettes industrielles

Actualité

BM Manutention géré par des femmes

Depuis sa création en 1992, Monique Basso veille à la destinée de sa société BM Manutention, rejointe depuis par sa fille Virginie. Dans un univers essentiellement masculin, elle s'est imposée sur le marché des roues et roulettes dont les aspects et les usages sont innombrables.

BM Manutention a été l'une des premières sociétés à s'installer sur la ZAC de Pont-Peyrin II, en 2007. «L'accès à la rocade a été un choix déterminant, permettant un gain de temps sur les approvisionnements. Sur une surface de 4.500 m2, l'entreprise a pu se doter d'installations modernes et fonctionnelles afin de répondre au mieux aux attentes de ses clients les plus exigeants», explique Monique Basso.

Une présence à un salon international

L'entreprise intervient dans de nombreux secteurs d'activité que ce soit dans le domaine médical, industriel, de la grande distribution, des collectivités locales ou encore dans celui de l'environnement. Dernièrement, la société lisloise était présente sur le Salon international des équipements, des technologies et des services de l'environnement, Pollutech, à Lyon, représentant la région Midi-Pyrénées. De huit employés en 2003, BM Manutention emploie actuellement quinze personnes, gérant un portefeuille de 2.500 clients. La société est devenue le partenaire des plus grands spécialistes européens dans son domaine. «Nous disposons d'un stock pour répondre très rapidement, mais nous disposons également d'un service technique pour nous adapter aux contraintes industrielles, sanitaires ou techniques de chaque application.

La politique de l'entreprise est de privilégier la relation avec le client en gardant une taille humaine tout en effectuant un travail axé sur la performance. Concernant l'actualité de l'entreprise, nous venons de mettre en ligne notre nouveau site internet afin de rester fidèle à l'identité de BM Manutention : être au plus près de ses clients», indique Monique Basso.